Barbarie contre civilisation

J’ai été élevée au Liban, où l’on m’a enseigné que les Juifs étaient diaboliques, qu’Israël était le démon, et que le seul instant où on aurait la paix au Moyen-Orient serait lorsqu’on aurait tué et jeté tous les Juifs à la mer.

Quand les Musulmans et les Palestiniens ont déclaré le Jihad aux Chrétiens en 1975, ils ont commencé par massacrer les Chrétiens, ville après ville. (…)

C’est Israël qui est venu aider les Chrétiens au Liban. Ma mère a été blessée par un obus musulman et fut transportée dans un hôpital israélien pour y être soignée. (…) Les médecins soignaient chacun selon sa blessure. Ils ne voyaient pas la religion, l’appartenance politique, ils voyaient des gens dans le besoin et ils les aidaient.

Pour la première fois de ma vie, j’ai fait l’expérience de qualités humaines que je savais étrangère à ma culture face à l’ennemi. J’ai passé 22 jours dans cet hôpital, ces jours ont changé ma vie et la façon dont je crois à l’information, écoute la radio et la télévision : j’ai pris conscience que le gouvernement m’avait vendu un mensonge fabriqué sur les Juifs et Israël qui était si loin de la réalité. Lire la suite »

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Barbarie contre civilisation

Le terrorisme arabe n’est pas dû au « désespoir »

Le 22 février 1948, en prévision de l’indépendance d’Israël, un triple bombe explosa dans la rue de Ben Yehuda, qui était alors le quartier juif de Jérusalem. 54 personnes furent tuées et des centaines blessées. Ceci démontre à l’évidence que le terrorisme arabe n’est pas dû au « désespoir » de « l’occupation » mais à la seule idée de l’existence d’un Etat juif. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Le terrorisme arabe n’est pas dû au « désespoir »